Notices biographiques

Les artistes de Terra Nova

François LECLERC

Depuis une trentaine d’années, François LECLERC mène une carrière d’instrumentiste, de directeur artistique, de chercheur, d’arrangeur, de producteur et de communicateur passionnément impliqué dans la diffusion et la démocratisation de la musique.

À la fois guitariste classique et spécialiste des instruments anciens à cordes pincées, il a eu l’occasion de participer à de multiples tournées et enregistrements aux quatre coins du Québec, ailleurs au Canada et à l’étranger aussi bien comme soliste qu’en tant qu’accompagnateur ou membre de divers ensembles instrumentaux. Il s’est constitué au fil des années une riche collection d’instruments anciens : luth médiéval, luth Renaissance, luth soprano italien, luth basse, archiluth, guitare Renaissance, guitare baroque, etc. Ces instruments, qui durant plusieurs siècles ont occupé une place de premier plan presque partout en Occident, lui ont permis de développer, d’interpréter et de diffuser à grande échelle un répertoire fascinant et inédit.

Comme concepteur de concerts et d’enregistrements thématiques, il a élaboré un répertoire exclusif au moyen de recherches, de reconstitutions et d’arrangements musicaux. Il a entre autres produit les disques Le Dernier Chevalier, Les Chemins du Moyen Âge, L’Aventure en Nouvelle-France et Il était une fois en Amérique française. En 2008, il a lancé les disques En compagnie de Samuel de Champlain et L’Odyssée vers Québec, souvenirs officiels du 400e anniversaire de la fondation de Québec. Ces coproductions franco-québécoises ont été enregistrées à Brouage en France (ville natale de Samuel de Champlain) et à Québec par l’ensemble Terra Nova. François Leclerc y a œuvré comme musicien, chercheur, concepteur, directeur artistique et producteur.

Plusieurs extraits de ces albums ont connu un rayonnement à grande échelle : la trame sonore de l’exposition Embarquez vers la Nouvelle-France ! présentée à la Tour La Chaîne à La Rochelle et dans d’autres musées de France de 2008 à 2013, la trame sonore et le disque officiel de l'exposition Gratia Dei, Les Chemins du Moyen Âge présentée au Musée de la civilisation, au Musée du Michigan et au Musée de la Province de Liège (Belgique), la musique du film sur Monseigneur de Laval François, apôtre de l'Amérique, produit en 2014 et présenté au Vatican devant le pape François 1er et des cardinaux de plusieurs continents, la musique du film Champlain in America (réseau PBS, New York), plusieurs diffusions à la Société Radio-Canada, etc. Plus récemment, il a conçu le spectacle et le disque Sur les traces des Filles du Roy qui font revivre, en musique, chansons et récits, le parcours des pionnières incontournables de l'Amérique française.

Plus de 3 600 représentations, des tournées et enregistrements en Europe, des concerts diffusés à la Société Radio-Canada à Québec, Montréal, Ottawa et Toronto, la création de trames sonores, ainsi que de nombreuses publications témoignent de son implication continue dans la création et la diffusion d’un vaste patrimoine musical auprès de publics aux profils très diversifiés. En 2007, il a reçu le Prix à la création artistique du Conseil des arts et des lettres du Québec et en novembre 2013, le Prix Société du Palais Montcalm pour le développement de publics en musique.

Nathalie PICARD

Flûtiste et compositrice de la nation huronne-wendat, Nathalie PICARD a été associée à diverses productions visant à mettre en valeur les traditions musicales autochtones.

Elle a participé depuis plus d’une vingtaine d’années à divers travaux de recherche, de reconstitution et de diffusion de la musique des Amérindiens de plusieurs régions du Canada. Elle a récemment réalisés des travaux sur la langue huronne-Wendat dans le cadre du projet Yawenda à l’Université Laval (avec l’appui du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) et du Conseil de la nation huronne-wendat), puis sur les cultures des Premières Nations au Smithsonian Institute à Washington.

Elle a étudié la flûte traversière au Conservatoire de musique de Québec et à l’Université de Montréal où elle a également réalisé des études en composition de musique électroacoustique. Elle s’est spécialisée en musique cubaine à La Havane auprès du maître flûtiste Richard Egues d’Orquesta Aragon et à l’Université Internationale de Floride à Miami.

Elle a également participé à l'enregistrement de plusieurs disques, dont Nomades, produit par le Musée de la civilisation à Québec, et les quatre disques de l’Ensemble Terra Nova. Nous pouvons y entendre certaines de ses oeuvres inspirées de chants traditionnels hurons-wendat et iroquois. Elle interprète ces musiques avec sa fascinante collection d’instruments traditionnels (flûte en os de chevreuil, flûte en cèdre rouge, chichikués, tambour d’eau iroquoien, et plusieurs autres) qui permet de saisir la relation étroite qu'entretient l'Amérindien avec la nature.

Nathalie PICARD a présenté plusieurs spectacles et conférences sur les cultures et musiques amérindiennes au Canada, en Allemagne, en Belgique, en Hongrie, en Italie et dans plusieurs villes de France.

Son parcours professionnel couvre plusieurs autres volets : la flûte traversière en jazz et musiques du monde, le chant traditionnel amérindien, les spectacles et ateliers de contes amérindiens pour enfants, la création sonore en studio et le travail de recherche et de sauvegarde d’archives. On l'a également entendue au sein de plusieurs formations de jazz latin.

Christian PARÉ-BASTIEN

Percussionniste à la fois spécialisé en jazz et en musique autochtone, Christian Paré-Bastien s’intéresse aux traditions musicales amérindiennes depuis plus d’une vingtaine d’années.  Il s’est constitué une importante collection d’instruments de fabrication artisanale et a participé à de multiples recherches sur leurs usages ancestraux. 

Il a participé à plusieurs tournées nationales et internationales comme percussionniste avec le Cirque du Soleil, divers groupes de jazz et de nombreux artistes populaires. On peut notamment l’entendre sur quatre disques de l’ensemble Terra Nova / Stadaconé.

Mélanie DEMERS

Mélanie Demers est chanteuse, flûtiste à bec et percussionniste. Elle détient un baccalauréat en chant et en éducation musicale de l’Université Laval. Elle débute l’enseignement du chant et de la musique en milieu scolaire en 1998, année où elle se joint à l’Ensemble Terra Nova comme chanteuse pour y interpréter le répertoire typique de la Nouvelle-France. Elle y joue également de la vielle à roue, instrument qu'elle travaille depuis 2006. Elle s'est perfectionnée à plusieurs reprises en France auprès de spécialistes de cet instrument.

Depuis 1999, elle a évolué au sein de diverses formations, notamment avec le cirque La Luna Cabellera et avec l’Ensemble Anonymus pour lequel elle a interprété Marion – en concert et sur disque – dans la production Le Chant de Robin et Marion. Elle a participé à trois tournées en France avec Terra Nova en plus de participer à l’adaptation pour le jeune public des spectacles Sur les traces des Filles du Roy et Les Visiteurs du Saint-Laurent.

En plus de ses nombreuses réalisations musicales, elle s’est illustrée comme narratrice et animatrice spécialisée auprès d’auditoires de jeunes. Elle possède d’ailleurs une expérience scénique de plus de 700 représentations.

Liette REMON

Violoniste se consacrant à la fois à la musique ancienne et à la musique traditionnelle, Liette Remon joue également de la vièle à archet, du rebec, du chalumeau et de la cornemuse.

Elle a effectué de nombreuses tournées au Canada, aux États-Unis et en Europe. Elle a participé à différents enregistrements sur disque, notamment les quatre disques de l’Ensemble Terra Nova, plusieurs disques du groupe Strada et de nombreux enregistrements de musique traditionnelle.

Elle a enseigné le violon traditionnel en Bretagne et s’est produit au sein de nombreux groupes de musique ancienne ou traditionnelle dans diverses autres régions de France, en Belgique, en Italie, en Allemagne, en Hongrie et aux États-Unis.

On a également pu l’entendre sur plusieurs enregistrements diffusés par la Société Radio-Canada.

Anne THIVIERGE, flûtes traversières baroques et flûtes modernes

Anne Thivierge a obtenu une maîtrise en flûte traversière à l'Université de Montréal auprès de Lise Daoust avant de se perfectionner à Paris auprès de Marc Hantaï et de Raymond Guiot . Elle a également obtenu une maîtrise en flûte baroque au Koninklijk Conservatorium Brussel auprès de Barthold Kuijken et de Frank Theuns.

Sans doute l’une des flûtistes canadiennes les plus en vue sur la scène internationale, elle joue régulièrement en Europe, au Canada et aux États-Unis avec des ensembles tels Le Concert des Nations (Jordi Savall), L’Ensemble Pygmalion (Raphaël Pichon), Boston Baroque (Martin Pearlman), Tafelmusik Baroque Orchestra (Jeanne Lamon), l’Ensemble Masques (Olivier Fortin), Les Violons du Roy, l'Orchestre symphonique de Québec, La Chamaille et Pallade Musica.

Jean-Nicolas MARQUIS, comédien et narrateur

Natif de Lévis, Jean Nicolas Marquis, est actif sur la scène théâtrale au Québec et à l’étranger depuis une quinzaine d’années.

  • Il a interprété de nombreux personnages historiques en participant aux séries Le Tribunal de l’Histoire et Les Trésors de la Capitale présentées à Québec par la Commission de la Capitale nationale

Comme collaborateur des projets de l’Ensemble Terra Nova et de Via Musique, il a joué les rôles de Guillaume Couture et Paul Chomedey de Maisonneuve en plus de participer comme comédien-narrateur aux spectacles Les Visiteurs du Saint-Laurent, Musiques, paroles et parlures de France et du Québec et Sur les traces de nos poètes romantiques.

Autres activités artistiques et pédagogiques :

  • Ex Machina : comédien lors de tournées en Europe et en Asie dans Le Projet Andersen (avec Robert Lepage et Yves Jacques, en alternance)
  • Plusieurs tôles dans diverses compagnies de théàtre de Québec et de Montréal ;
  • Conservatoire d’art dramatique de Québec : professeur, Histoire du théâtre.
  • Prix : The Elliot Norton Awards [The Boston Theater Critics Association].

Émilie BAILLARGEON, soprano

Passionnée par le chant et l'art dramatique, Émilie Baillargeon a fait ses études au Conservatoire de musique de Québec et fut diplômée en 2012. Elle a ensuite poursuivi sa formation lors de plusieurs stages de perfectionnement dans diverses régions du Canada et en Italie où elle a interprété pour une deuxième fois avec orchestre le rôle de la Comtesse des Noces de Figaro de Mozart. Au cours de sa jeune carrière, Émilie a chanté pour les chœurs de l'Orchestre symphonique de Québec et de l’Opéra de Québec où elle a été soliste dans la production Macbeth de Verdi, ainsi que pour divers projets et enregistrements de l’Ensemble Terra-Nova.

En plus de se démarquer par sa voix chaleureuse, elle agit également comme actrice, modèle et productrice de spectacles, ce qui fait d’elle une artiste polyvalente et très sollicitée dans le milieu culturel québécois.

Se faisant un devoir de rendre accessible l'opéra auprès d’un large public, Émilie Baillargeon a notamment mis sur pied des séries de concerts, soirées-opéra et autres événements. Elle collabore également comme soliste aux activités de l’organisme voué à l’art lyrique Tempêtes et Passions.

Les artistes de Mozaïka

Yadong GUAN, pipa

D’origine chinoise, Yadong Guan a commencé l’étude du pipa à l’âge de 7 ans et a complété sa formation universitaire en musique avec le maître Lin Shi Cheng, artiste et pédagogue réputé. En 1996, année de sa graduation, elle remporte le premier prix du Concours national des étudiants en art. Depuis, elle fut choisie plusieurs fois pour participer à des échanges culturels et s’est distinguée dans divers concours, tant comme virtuose du pipa que comme compositrice.

Titulaire d’un grand prix ministériel, honorée par la Conférence mondiale des femmes de l’ONU, Yadong Guan a de plus participé à plusieurs émissions diffusées par la Télévision nationale de Chine et fut invitée à animer des cours de pipa sur un document vidéo distribué à Taïwan et à Hong Kong. Élue Dame de la capitale par l’Association des femmes de Beijing, sa ville natale, cette artiste du pipa a consacré un disque au répertoire traditionnel de son instrument.

Arrivée au Canada en 1997, Yadong Guan a complété des études de 2ème cycle à la Faculté de musique de l’Université Laval et poursuit une recherche portant sur l’interprétation au pipa d’œuvres provenant du répertoire occidental. Elle enseigne depuis 2016 le pipa à la Faculté de musique de Université Carleton.

François LECLERC, guitare, luth

Depuis une trentaine d’années, François LECLERC a mené une carrière d’instrumentiste, de directeur artistique, de chercheur, d’arrangeur et de producteur.

À la fois guitariste et spécialiste des instruments anciens à cordes pincées, il a eu l’occasion de participer à de multiples tournées et enregistrements aux quatre coins du Québec, ailleurs au Canada et à l’étranger aussi bien comme soliste qu’en tant qu’accompagnateur ou membre de divers ensembles instrumentaux. Il s’est constitué au fil des années une riche collection d’instruments anciens : luth médiéval, luth Renaissance, luth soprano italien, luth basse, archiluth, guitare Renaissance, guitare baroque, etc. Ces instruments, qui durant plusieurs siècles ont occupé une place de premier plan presque partout en Occident, lui ont permis de développer, d’interpréter et de diffuser à grande échelle un répertoire fascinant et inédit, notamment le contenu du disque et des concerts de l’Ensemble Mozaïka.

Comme concepteur d’enregistrements et de concerts à thématiques historiques, il a élaboré un répertoire exclusif au moyen de recherches, de reconstitutions et d’arrangements musicaux. Il a entre autres produit les disques Le Dernier Chevalier, Les Chemins du Moyen Âge, L’Aventure en Nouvelle-France, Il était une fois en Amérique française, En compagnie de Samuel de Champlain et Sur les traces des Filles du Roy.

Plusieurs extraits de ces albums ont connu un rayonnement à grande échelle : la trame sonore de l’exposition Embarquez vers la Nouvelle-France ! présentée à la Tour La Chaîne à La Rochelle et dans divers musées de France de 2008 à 2013, la trame sonore et le disque officiel de l'exposition Gratia Dei, Les Chemins du Moyen Âge présentée au Musée de la civilisation, au Musée du Michigan et au Musée de la Province de Liège (Belgique), la musique du film Champlain in America (réseau PBS, New York), plusieurs diffusions à la Société Radio-Canada, etc.

En 2007, il a reçu le Prix à la création artistique du Conseil des arts et des lettres du Québec et en novembre 2013, le Prix Société du Palais Montcalm pour le développement de publics.

Andrew WELLS-OBEREGGER, oud, bouzouki, percussions

À sa sortie du cégep Marie-Victorin en 2000, Andrew maîtrise la guitare classique et le luth Renaissance. Depuis, son intérêt pour les instruments anciens et la musique du monde l’a poussé à apprendre l’oud, la cornemuse, le saz (un luth à manche long), la mandoline, le bouzouki, le santoor (un instrument à cordes perse), le chant, diverses flûtes et trois percussions peu communes : le daff, le req et la tamburello italienne.

On a pu entendre le multi-instrumentiste sur plus de 20 albums de différents ensembles, dont La Nef, La Mandragore, ESEM, Cercamon, De Lònga et La Strada. Cinq de ces disques ont été récompensés de prix Opus, dont celui de Meilleur disque de musique du monde, remis à l’album d’ESEM, enregistré et réalisé par Andrew.

Il a également collaboré à des musiques de film avec Robert-Marcel Lepage, Michel Cusson, Gregoire Jeay, Luc Boivin et Normand Roger, ainsi qu’au spectacle de danse contemporaine Koréas.

David JACQUES, guitare, luth

Originaire de Saint-Georges de Beauce, David Jacques est titulaire d'un doctorat en musique de l'Université de Montréal. Il a d'abord étudié la guitare classique au Cégep de Sainte-Foy, à l'Université Laval et au Conservatoire de musique de Québec.

Il a collaboré à plus de 50 enregistrements sous étiquettes XXI-21, ATMA, d’Oz et Analekta, dont plusieurs ont été nominés à l’ADISQ, JUNO, Opus. Ses disques Pièces de guitarre de Mr Rémy Médard (2008), Tango Boréal (2012) et Pampa Blues (2014) lui ont valu des Prix Opus. Il a aussi publié plusieurs arrangements pour guitare pour le compte des Productions d'Oz. Très actif ici et à l’étranger, il a donné plus de 3000 concerts dans plus de 35 pays et sur cinq continents.

Parallèlement à ses activités d'interprète, David est professeur de guitare classique au Département de musique du Cégep de Sainte-Foy et à la Faculté de musique de l'Université Laval. De 2008 à 2011, David Jacques a été le directeur de la programmation du Festival des musiques sacrées de Québec.

Christophe PRATIFFI

Le guitariste/compositeur et directeur artistique de la Société de Guitare de Québec Christophe Pratiffi se produit sur la scène internationale depuis 1997.

Récompensé de plusieurs prix et diplômes (médaille d’or avec félicitations du jury, premier prix de perfectionnement, premier prix supérieur interrégional à Montbelliard (France) ainsi que d'une place en finale du célèbre Concours International Emilio Pujol en Italie, Christophe Pratiffi s’est construit au fil du temps une solide réputation de concertiste en multipliant les récitals solo et les collaborations. Il s'est produit dans divers festivals ainsi que dans de nombreuses salles en Europe et en Amérique. Entre autres : Crane School of Music de l’Université Potsdam à New-York, National Art Center d'Ottawa, Performing Art Center de Vernon, Auditorium Eutherpe de Léon en Espagne, Arsenal de Metz en France, Théâtre de Sassari en Italie, Kurfürstliches Palais de Trèves en Allemagne et plusieurs autres.

Né en France en 1978 dans une famille de musiciens d'origine italienne, Christophe Pratiffi débute l'apprentissage de la guitare classique à l'âge de cinq ans, d’abord avec son père, puis avec le guitariste et pédagogue Gilles Amblard. À douze ans il fait son entrée au Conservatoire de Metz (France). Entre 1998 et 2001, il étudie avec Roberto Aussel à Nantes (France), puis en 2005 avec Alvaro Pierri à Montréal. Il obtient en deux ans une maîtrise en interprétation de l'Université Laval.

Pédagogue dans l'âme, il transmet depuis lors sa passion avec un très grand dévouement et partage ainsi sa vie entre la scène et l’enseignement.

François LECLERC

Depuis une trentaine d’années, François LECLERC a mené une carrière d’instrumentiste, de directeur artistique, de chercheur, d’arrangeur, de producteur et de communicateur passionnément impliqué dans la diffusion et la démocratisation de la musique.

À la fois guitariste classique et spécialiste des instruments anciens à cordes pincées, il a eu l’occasion de participer à de multiples tournées et enregistrements aux quatre coins du Québec, ailleurs au Canada et en Europe aussi bien comme soliste qu’en tant qu’accompagnateur ou membre de divers ensembles instrumentaux.

Comme concepteur de concerts et d’enregistrements thématiques, il a élaboré un répertoire exclusif au moyen de recherches, de reconstitutions et d’arrangements musicaux. Il a entre autres produit les disques Le Dernier Chevalier, Les Chemins du Moyen Âge, L’Aventure en Nouvelle-France et Il était une fois en Amérique française. En 2008, il a lancé les disques En compagnie de Samuel de Champlain et L’Odyssée vers Québec, souvenirs officiels du 400e anniversaire de la fondation de Québec. Plusieurs extraits de ces albums ont connu un rayonnement à grande échelle : la trame sonore de l’exposition Embarquez vers la Nouvelle-France ! présentés dans divers musées de France, la trame sonore et le disque officiel de l'exposition Gratia Dei, Les Chemins du Moyen Âge présentée au Musée de la civilisation, au Musée du Michigan et au Musée de la Province de Liège (Belgique), la musique du film Champlain in America (réseau PBS, New York), plusieurs diffusions à la Société Radio-Canada, etc.

En mai 2010, il a produit le disque Vers l’Orient, par le quatuor Mozaïka (pipa, oud, luths et guitares), qui évoque la rencontre de l’Orient et de l’Occident à travers les âges. Plus récemment, en juin 2013, il a conçu le spectacle et le disque Sur les traces des Filles du Roy qui font revivre, en musique, chansons et récits, le parcours des pionnières incontournables de l'Amérique française.

En 2007, François Leclerc a reçu le Prix à la création artistique du Conseil des arts et des lettres du Québec et en novembre 2013, le Prix Société du Palais Montcalm.